Architecture et urbanisme

Ighrem aqdim de Kerrouchen idpcm:C4551B

Antérieur à l’époque coloniale, Ighrem aqdim constitue le noyau historique du village de Kerrouchen. Il est composé d’unités d’habitations réalisées en pisé avec des charpentes en bois et des toitures en bois de cèdre brut. Quelques murs externes sont couverts, verticalement, de planches de bois de cèdre ; quelques uns les conservent encore. Les plafonds des pièces sont en bois. Le sol intérieur est constitué d’un lit de cailloux et de pierres de dimension moyenne, couvert par une couche généralement de terre.

On accède aux maisons de l’Ighrem de Kerrouchen par une porte permettant l’entrée des hommes et du bétail. Les pièces sont disposées autour d’une cour ouverte. La chambre réservée aux invités est appelée  "lwarqa". Cette pièce a toujours un plafond en bois traditionnel en  "lwarqa w lgayza", peint, finement coupé et présentant, parfois, un décor selon le niveau de vie du propriétaire de la maison.

Des passages étroits couverts par des toitures en bois brut traversent l’Ighrem de Kerrouchen. Ces passages s’ouvrent et se ferment par des portes en bois.

Chronologie

Commentaire libre : Antérieur à l’époque coloniale.

Matériaux et techniques de construction

Matériaux du gros oeuvre : pisé
Type de couverture : toit à double pans, toit plat, charpente traditionnelle(berchla /warqa w lgayza)
Matériaux de couverture : bois
Matériaux et techniques de revêtement du sol : terre battue
Matériaux et techniques de revêtement du mur : enduit, enduit peint, bois

Notice historique et descriptive

Historique :

Voir Description.

Description :

Antérieur à l’époque coloniale, Ighrem aqdim constitue le noyau historique du village de Kerrouchen. Il est composé d’unités d’habitations réalisées en pisé avec des charpentes en bois et des toitures en bois de cèdre brut. Quelques murs externes sont couverts, verticalement, de planches de bois de cèdre ; quelques uns les conservent encore. Les plafonds des pièces sont en bois. Le sol intérieur est constitué d’un lit de cailloux et de pierres de dimension moyenne, couvert par une couche généralement de terre.

On accède aux maisons de l’Ighrem de Kerrouchen par une porte permettant l’entrée des hommes et du bétail. Les pièces sont disposées autour d’une cour ouverte. La chambre réservée aux invités est appelée  "lwarqa". Cette pièce a toujours un plafond en bois traditionnel en  "lwarqa w lgayza", peint, finement coupé et présentant, parfois, un décor selon le niveau de vie du propriétaire de la maison.

Des passages étroits couverts par des toitures en bois brut traversent l’Ighrem de Kerrouchen. Ces passages s’ouvrent et se ferment par des portes en bois.

Intérêt de l'œuvre : Historique, architectural et ethnographique.

Etat de conservation

État général de conservation : Mauvais
Date de vérification : 16.06.2014
Commentaire libre : Faute d’entretien et de disponibilité de matériaux, notamment le bois, les plaques de zinc succèdent ou cohabitent avec les toitures en bois. Certaines maisons conservent encore leurs éléments de construction, d’autres sont, actuellement, inhabitées et tombent en ruines.

Protection / Statut juridique

Type de protection : inventorié
Commentaire libre : Inventorié le 16.06.2014