Architecture et urbanisme

Mausolée Moulay Ismail idpcm:CE2DA8

Mausolée Moulay Ismail

Le patio situé dans l’angle Nord-Est du complexe funéraire est d’un travail soigné, repris lui aussi récemment, mais en réutilisant des éléments anciens. Une cour carrée (5,40 m de côté) est entourée par un péristyle à quatre colonnes. Le centre de ce patio est occupé par une vasque de marbre surélevée au-dessus d’un bassin bas, de plan étoilé à huit pointes. La mosaïque de faïence utilisait uniquement dans les trois cours précédentes ainsi que dans la salle d’entée, des motifs géométriques simples : à partir de ce patio, des dessins plus complexes, à base de rosaces font leur apparition, notamment sur les parois et sur le pourtour du carré central légèrement surbaissé par rapport au portique. Le centre du complexe funéraire est une salle de plan presque carré (7,30 sur 7,80 ) à deux renforcements latéraux correspondant aux larges arcades ouvertes dans ses mûrs Nord et Sud.La décoration de cette pièce se compose d’une mosaïque de faïence polychrome à motifs circulaires en bas des murs, de panneaux de plâtre sculpté ( au-dessus des zellijs ) d’une série d’arcatures polychromes en stuc en-dessous de la « berchla ». La salle des tombeaux est flanquée, vers le Sud, d’une dernière pièce, de plan barlong un peu irrégulier. Deux colonnes de marbre y délimitent trois arcs surhaussés de 2,65 m d’ouverture. Cette pièces est destinée aux livres, comme le prouvent les armoires murales dans les parois Est et Ouest.

Notice historique et descriptive

Historique :

Le complexe funéraire royal de la ville impériale de Meknès est situé au sud de Dar el-Kbira (les premiers palais du Sultan), entre la première et la troisième enceinte. Il est donc accolé à cet ensemble, et loin de la mosquée Lalla Aouda. Mly Ismail avait donc choisi demeure mortuaire un endroit sanctifié au préalable par la tombeau d’un saint local, Sidi Abderrahman al-Majdoub, poète et mystique du XVIème siècle s’exprimant en arabe. Les dépendances à l’ouest et au sud, c’est-à-dire la grande cour à deux portiques, les courettes d’accès, la salle d’entrée et la midha seraient le fait d’un agrandissement postérieur. Le mausolée a été profondément remanié sous le Protectorat.

Description :

Le patio situé dans l’angle Nord-Est du complexe funéraire est d’un travail soigné, repris lui aussi récemment, mais en réutilisant des éléments anciens. Une cour carrée (5,40 m de côté) est entourée par un péristyle à quatre colonnes. Le centre de ce patio est occupé par une vasque de marbre surélevée au-dessus d’un bassin bas, de plan étoilé à huit pointes. La mosaïque de faïence utilisait uniquement dans les trois cours précédentes ainsi que dans la salle d’entée, des motifs géométriques simples : à partir de ce patio, des dessins plus complexes, à base de rosaces font leur apparition, notamment sur les parois et sur le pourtour du carré central légèrement surbaissé par rapport au portique. Le centre du complexe funéraire est une salle de plan presque carré (7,30 sur 7,80 ) à deux renforcements latéraux correspondant aux larges arcades ouvertes dans ses mûrs Nord et Sud.La décoration de cette pièce se compose d’une mosaïque de faïence polychrome à motifs circulaires en bas des murs, de panneaux de plâtre sculpté ( au-dessus des zellijs ) d’une série d’arcatures polychromes en stuc en-dessous de la « berchla ». La salle des tombeaux est flanquée, vers le Sud, d’une dernière pièce, de plan barlong un peu irrégulier. Deux colonnes de marbre y délimitent trois arcs surhaussés de 2,65 m d’ouverture. Cette pièces est destinée aux livres, comme le prouvent les armoires murales dans les parois Est et Ouest.

Etat de conservation

État général de conservation : Bon
Date de vérification : septembre 2006
Commentaire libre : Le grand lustre en bronze est la création de l’artisanat marocain. Au centre de la salle reposent les stèles funéraires en marbre blanc de Mly Ismail, de son fils et successeur Mly Ahmed ad-Dahbi et du Sultan Mly Abd ar-Rahman ibn Hicham