Architecture et urbanisme

Medersa Abou EL-Hassan sanae:270008

Medersa Abou EL-Hassan

Ancien numéro d'inventaire : 27/0008

L'un des chef-d'œuvre de l’architecture de l'époque mérinide. Sa porte, d'une très belle facture à arc brisé plein cintre surmontée d'une frise, est précédée de marches en pierres qui donnent accès à une cour rectangulaire entourée de quatre nefs sur lesquelles reposent deux étages de petites chambres réservées aux étudiants.
De forme rectangulaire, la salle de prière est couverte d'un toit centré d'une coupole. Une frise en bois sculpté forme une ceinture des murs.
La médersa Abou al- Hassan présente un caractère particulier par la richesse de ses décors de zelliges, de frises en plâtre et en bois sculpté, et de colonnes surmontées de chapiteaux en pierres à décor de feuillages et d'escargots.
Ce bâtiment classé monument historique, a fait l'objet de restaurations successives, d'abord à la fin du XVIIIème s. par le Cadi de Salé Mohamed Ben Haggi Zniber, en 1864 par Mohamed Ben Abd el-Hadi Zniber, et puis par le Service des Beaux Arts du Protectorat Français.


Dahir du 09-09-1922 (16 moharrem 1341)
B.O.N° 517 du19-09 1922. page 1411.

Chronologie

Source de datation : Source historique
Commentaire libre : Année : 1340-41 Époque ou siècle : XIVème siècle Datation de la localisation : 1341

Notice historique et descriptive

Historique :

cette école a été construite en 1340-41 par le sultan Abou al- Hassan, dans le quartier de Talâa près de la Grande mosquée.

Description :

L'un des chef-d'œuvre de l’architecture de l'époque mérinide. Sa porte, d'une très belle facture à arc brisé plein cintre surmontée d'une frise, est précédée de marches en pierres qui donnent accès à une cour rectangulaire entourée de quatre nefs sur lesquelles reposent deux étages de petites chambres réservées aux étudiants.
De forme rectangulaire, la salle de prière est couverte d'un toit centré d'une coupole. Une frise en bois sculpté forme une ceinture des murs.
La médersa Abou al- Hassan présente un caractère particulier par la richesse de ses décors de zelliges, de frises en plâtre et en bois sculpté, et de colonnes surmontées de chapiteaux en pierres à décor de feuillages et d'escargots.
Ce bâtiment classé monument historique, a fait l'objet de restaurations successives, d'abord à la fin du XVIIIème s. par le Cadi de Salé Mohamed Ben Haggi Zniber, en 1864 par Mohamed Ben Abd el-Hadi Zniber, et puis par le Service des Beaux Arts du Protectorat Français.


Dahir du 09-09-1922 (16 moharrem 1341)
B.O.N° 517 du19-09 1922. page 1411.

Protection / Statut juridique

Type de protection : classé

Localisation

zones

Autres informations sur la localisation

  • D'autres coordonnées précises sont disponibles sur demande.
  • Cercle : Salé