Patrimoine immatériel

Moussem Sidi Wassay idpcm:8C6100

Douar sidi wassay est connu par son moussem célebré le mois d Aout sous le nom de abderrahman al roundi

Le mausolée de Sidi Wassay, situé sur la rive Sud de l’oued Massa, est un édifice blanc,doté d’une coupole aux bordures crénelées, enchâssé dans la roche.

La commémoration de ce protecteur des mers est la raison d’être de ce Moussem, moyen de transmission destraces du passé et des ancêtres aux générations futures.

Caractéristiques de l'élément

Éléments matériels associés : Bougies, tissus brodés, eau de rose, Henné
Origine perçue :

De son vrai nom Abderrahmane Rondi, par référence à la ville Andalouse de Ronda, Sidi Wassay aurait vécu au 13ème siècle. Il aurait quitté l’Andalousie pour Fès et ensuite vint s’établir à Massa où il fut enterré au bord de la mer pour que sa « baraka » produise des pêches miraculeuses et protège les rivages des ennemis venant de la mer. Le surnom de Wassay signifie d’ailleurs en berbère « celui qui protège des dangers de la mer ». Le Moussem de Sidi Wassay est un évènement qui permet aux populations locales d’échanger sur les thèmes de leur quotidien. Pour les enfants et les plus grands, le moussem est l’occasion de pouvoir se divertir grâce aux animations proposées. Le Moussem de Sidi Wassay fait partie du patrimoine de la région et permet aux visiteurs qui parcourent nos côtes d’en savoir plus sur les traditions locales C’est Sidi Wassay. Considéré de la lignée des Regraga, il est dit de son nom entier, Abd-er-Rahmane ben Mohamed ben Ismaïl ben Yesmoune. Protecteur des marins et des pêcheurs, il avait droit à un dixième des poissons pêchés.Après nous être abreuvés de mythes et de légendes, nous reprenons notre éblouissante équipée, illuminés par le miroitement des vagues. Nous voguons près de Mirleft, puis de la saisissante plage de Legzira avec ses falaises rouges à pic tranchant avec le bleu de l’océan, chute des derniers contreforts de l’Anti-Atlas dans l’Atlantique, jusqu’à Sidi Ifni. La ville tire son nom d’un saint patronymique, inhumé près du lac, au débouché de l’Oued, dans une construction carrée en pierre, visité pour ses dons de fécondité. Enivrés de nature sublime, nous longeons la plage blanche discontinue de sable fin, jusqu’à Tan-Tan, el-Ouatia, le Trou du diable etSidi Akhfenir, paradis des pêcheurs.

Personnes et institutions associées

Praticien(s) | Interprète(s) : Hommes, femmes et enfants